Atelier de plaidoyer contre les politiques agroalimentaires de l’Union Européenne qui sont à l’encontre des politiques de développement de l’agriculture paysanne africaine

Comment contrecarrer les politiques agro-alimentaires de l’UE qui impactent la souveraineté alimentaire de l’Afrique de l’Ouest ?

Organisateurs

ENDA Pronat & Rosa Luxemburg Foundation (Brussels Office)

Date et lieu

12 octobre 2016, Bruxelles

Contexte

Durant les années passées, le concept d’une “politique cohérente de développement” est devenu un terme standard dans la sphère des politiques européennes de développement. Pourtant, regardant les réalités dans le secteur agricole en Afrique de l’Ouest, cette « politique cohérente » ne se traduit pas concrètement sur le terrain.

En tant qu’acteur économique dominant, l’Union Européenne (la Commission et les Etats membres) exerce une pression additionnelle énorme sur les systèmes alimentaires en Afrique de l’Ouest, que se soit avec les Accords de Partenariats de libre Echange (APE), ou avec l’implication de l’UE dans les « initiatives de développement », telle que la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN). Ces politiques, encouragées par les firmes agro-industrielles contribuent fortement à la dilapidation des ressources naturelles en Afrique de l’Ouest, notamment à l’accaparement des terres par des investisseurs étrangers et à l’introduction des OGM.

C’est dans ce contexte qu’Enda Pronat et la Fondation Rosa Luxemburg invitent les organisations de la société civile de l’Afrique et de l’UE à un atelier d’échange sur les stratégies de plaidoyer en faveur de la souveraineté alimentaire en Afrique de l’Ouest.

Objectifs de l’atelier

  • Identifier les différents niveaux et mécanismes à partir desquels les politiques européennes minent la souveraineté alimentaire en Afrique de l’Ouest (AO)
  • identifier les stratégies pour interférer et contrecarrer les politiques européennes
  • Développer les premiers éléments d’un récit commun pour une transition vers des systèmes agroécologiques et alimentaires diversifiés
  • Identifier les domaines de coopération entre les participants de l’AO et l’Europe