‘Auteures du Sud’ – édition # 3 !

CLUB-DE-LECTURE-MARS

« Lis, ça te changera » : un lieu de rencontres et d’échanges, convivial et informel, sur les thématiques qui nous tiennent à cœur : relations Nord-Sud ; militantisme ; citoyenneté mondiale ; solidarité internationale ; féminisme ; … et bien plus encore !

Ouvert à toutes et tous -proches de Quinoa comme inconnu-es au bataillon !- le club de lectures a été initié par Clémentine et Porzia, deux bénévoles mordues d’écrits et souhaitant aussi prolonger cet espace de discussions créé lors de leur projet international.

« Quinoa, c’est avant tout des rencontres, des amitiés, des avis qui divergent (ou pas), des saynètes, des rires, des saisons Dupont et des débats autour de thématiques aussi diverses que variées… Nostalgiques de ces instants-Quinoa, nous avons souhaité créer un espace de rencontres, de discussions et d’échanges, afin de faire durer le plaisir. La littérature nous est apparue comme une médiatrice idéale pour enrichir les discussions, et donner de l’inspiration à nos rencontres. Le club de lecture c’est alors l’occasion non seulement de se voir, de se perdre dans des échanges endiablés, et d’aborder des thématiques variées, mais c’est également l’opportunité d’ouvrir ce livre que l’on a toujours voulu lire, mais qui est resté trop longtemps sur la table de nuit, à prendre la poussière. Lis ça te changera! »
Comment ça marche ?

1 séance par mois / 1 nouveau thème tous les 6 mois :

Auteures du Sud (décembre > mai 2016)

Le clivage ‘dominant-dominé’ est présent dans notre système économique & social mais aussi dans la culture, l’art et la littérature ! Pour tenter de changer notre vision du monde, décoloniser nos esprits et sortir du modèle dominant -quelle ambition pour un groupe de lecture qui démarre !-, nous voulons aller à la recherche de ces voix dissidentes et « autres ». Partons explorer les écrits, les histoires et les pensées de celles qui donnent voix aux dominé-e-s : les femmes et, d’autant plus, du « Sud ». ‘Auteures du Sud’, le choix du notre premier cycle de lectures est donc fait !

Où & Quand ?

Le jeudi 10 mars de 18h30 à 20h30 – Où ? Café citoyen Boom, rue Pletinckx 7, 1000 Bruxelles (derrière la Bourse).20151215183412_150929_BOOM_orange

 

En pratique

Nous vous invitons à vous immerger dans la lecture du best-seller « La bâtarde d’Istanbul » d’Elif Shafak afin de partager vos différents points de vue le 10 mars ! Celui-ci est disponible en bibliothèque, l’occasion de visiter celle de votre quartier :-> (si vous rencontrez un problème pour vous fournir un exemplaire, contactez-nous !)

Quelques mots sur l’auteure :

Elif Shafak est une écrivaine turque primée et best-seller « La bâtarde d’Istanbul » en Turquie. La critique note qu’elle mêle en permanence avec talent les traditions romanesques occidentale et orientale, donnant naissance à une œuvre à la fois « locale » et universelle. Féministe engagée, cosmopolite, humaniste et profondément imprégnée par le soufisme et la culture ottomane, Şafak défie ainsi par son écriture toute forme de bigoterie et de xénophobie.

JRA_ELIF_SHAFAK_010.jpg

JRA_ELIF_SHAFAK_010.jpg

Ce sont pour toutes ces raisons, les bénévoles de Quinoa ont choisi de partager leurs impressions sur son livre à l’occasion de la troisième édition du club de lecture !

Le livre :

la_batarde_d_Istanbul« Chez les Kazanci, Turcs d’Istanbul, les femmes sont pimentées, hypocondriaques, aiment l’amour et parlent avec les djinn, tandis que les hommes s’envolent trop tôt – pour l’au-delà ou pour l’Amérique, comme l’oncle Mustafa.

Chez les Tchakhmakhchian, Arméniens émigrés aux Etats-Unis dans les années 20, quel que soit le sexe auquel on appartient, on est très attaché à son identité et à ses traditions.
Le divorce de Barsam et Rose, puis le remariage de celle-ci avec un Turc nommé Mustafa suscitent l’indignation générale. Quand, à l’âge de vingt et un ans, la fille de Rose et de Barsam, désireuse de comprendre d’où vient son peuple, gagne en secret Istanbul, elle est hébergée par la chaleureuse famille de son beau-père.

L’amitié naissante d’Armanoush Tchakhmakhchian et de la jeune Asya Kazanci, la  » bâtarde « , va faire voler en éclats les secrets les mieux gardés.
Avec ses intrigues à foison, ses personnages pour le moins extravagants et l’humour corrosif qui le traverse, La Bâtarde d’Istanbul pose une question essentielle : que sait-on vraiment de ses origines ?  »

 

Inscrivez-vous !

Pas le temps de lire ? Pas de souci vous êtes le-la bienvenu-e, l’atelier vous inspirera peut-être une prochaine lecture que vous pourrez présenter à votre tour ?

Il ne vous reste plus qu’à vous immerger dans la lecture… alors à vos marque-pages !

Remplissez le petit formulaire ci-dessous, pour marquer votre intérêt et/ou nous confirmer votre venue le 10 mars !

Nom *

Prénom *

Email *

Téléphone *

Je serai présent-e à la prochaine rencontre :

 Oui, chouette !  Non, mais merci de me tenir informé-e des prochaines éditions !

Remarque