Criminalisation des mouvement sociaux aux Philippines · Appel !

Cela fait maintenant 27 ans que Quinoa collabore avec l’ONG philippine Peace and Development Group (PDG), active dans la défense des droits humains et l’autonomisation des paysan-ne-s dans la région des Visayas au Negros Occidental. Au cours de ces années, plus de 300 volontaires belges ont été accueillis par PDG. Nous avons également fréquemment reçu Benjamin Tarog Junior Ramos, son directeur, à Bruxelles. Nous avons été nourris par ce partenariat et nous sommes admiratifs du travail accompli par cette organisation.

741332_172936026858574_6169382785950679040_nEn avril 2018, nous avons été effaré·e·s de découvrir le visage de Benjamin Ramos, porte-parole de PDG, sur une liste appelant à le dénoncer à la police de Moises Padilla. Nous sommes inquiet·e·s de la menace que représente l’établissement de telles listes pour Mr. Ramos ainsi que pour toutes les personnes y figurant. Nous sommes convaincu·e·s de la nécessité de garantir et protéger les droits de chacun·e, y compris des défenseurs·ses des droits humains.

Nous ne pouvons que condamner les menaces, les actes harcèlement et de criminalisation à l’égard des personnes œuvrant pour la défense des droits humains aux Philippines.

Nous demandons donc au gouvernement des Philippines :

  • de garantir immédiatement l’intégrité physique et morale de Benjamin Tarog Junior Ramos et de toutes les personnes qui œuvrent pour la défense des droits humains;
  • de retirer immédiatement  toute liste appelant à les dénoncer;
  • et d’arrêter immédiatement toute forme de persécution à leur égard.

Nous réaffirmons notre détermination à suivre avec une extrême attention le sort des victimes de ces persécutions. Nous continuerons à nous mobiliser en solidarité avec nos partenaires et leurs confrères jusqu’à ce qu’ils·elles soient assuré·e·s de pouvoir continuer leur précieux travail en toute tranquillité.

Convaincu·e·s qu’une pression internationale peut freiner cette impunité totale dont bénéficie le gouvernement Duterte, ou tout au moins protéger dans l’immédiat la vie de notre partenaire philippin, nous lançons cet appel, qui sera suivi de divers courriers aux autorités compétentes (Ambassade des Philippines en Belgique, Ministère des Affaires Étrangères en Belgique, Ambassade de Belgique aux Philippines).

 

Infos supplémentaires :

Karapatan, l’alliance pour la promotion des droits des peuples, réagit dans un communiqué

Amnesty International · « Philippines : Les homicides de militants politiques et de défenseurs des droits humains se multiplient »

Human Rights Watch · « Philippines : Duterte threatens human rights community »

Ben Ramos parle de son travail avec PDG (vidéo 12 min.)

 

Vous êtes un collectif, une association, une ONG et souhaitez signer notre appel, contactez-nous !

Vous souhaitez agir, à titre personnel ?Aidez-nous à diffuser cet appel auprès du réseau associatif. Contactez-nous pour les infos pratiques !