Docu-BD 450 Afghans / 11 Rue de La Poste

 

Anaële (textes) & Delphine (dessins) Hermans sont allées à la rencontre des Afghans, dans leur refuge rue de la Poste à Bruxelles. Dans cette BD, elles y décrivent les conditions bouleversantes dans lesquelles ceux-ci sont contraints de survivre, mais aussi leurs rencontres avec des personnes, leurs échanges d’idées et d’émotions et toutes ces choses dont les médias ne font pas forcément étalage…

Un docu-BD à lire ici !

Depuis 2007, les Afghans bénéficient en Belgique de la protection subsidiaire  : la communauté internationale reconnaissait l’Afghanistan comme une région généralement bouleversée par des conflits armés.

Aujourd’hui, les autorités ne considèrent plus ce pays comme dangereux et l’expulsion des personnes dont la demande d’asile a été refusée est de nouveau possible. L’expulsion menace aussi bien les adultes, hommes et femmes, que les familles avec enfants…

 

450 Afghans

Maggie De Block, Secrétaire d’État à l’Asile et à l’Immigration, affirme que les familles choisissent pour la plupart le « retour volontaire » au pays  une fois que leur demande d’asile s’est vue refusée… On pense directement à Aref, jeune Afghan de 22 ans, en Belgique depuis 2009, qui, après 4 refus d’asile, avait accepté un retour volontaire en désespoir de cause –mais aussi car la pression de l’appareil étatique était trop forte !-et s’est fait assassiné peu après son retour. En savoir plus.

Après l’occupation de l’Église du Béguinage en juin 2013 et une série d’actions de sensibilisation, 450 Afghans occupent le Samu Social rue du Trône à Bruxelles en septembre 2013. Leur manifestation du 26/09 rue de la Loi, auprès du cabinet Di Rupo, est réprimée de manière ultra-violente : la police utilise des gaz lacrymogènes, des jets d’eau et les manifestants sont matraqués, mordus par des chiens. Des enfants sont piégés dans l’action et subissent les effets des gaz & la violence de la répression… En savoir plus.

Aucune ouverture au dialogue de la part des politiques, violente répression policière, arrestations : le collectif des Afghans continue ses actions malgré leur traque et leur ‘transhumance’ à travers la ville -hier l’Eglise Sainte Croix et le 11 rue de la Poste, aujourd’hui retour à l’Église du Béguinage…- dans des conditions inhumaines. Sources.

Le « 11 Rue de la Poste »

Anaële & Delphine ne sont pas des super-héroïnes (quoique). Elles sont « allées voir », ont discuté, échangé et rencontré « les Afghans » : des gens avec ‘une vie’, ayant des liens forts avec la Belgique, bref tout ce que la politique et les médias ont plutôt tendance à nous faire oublier… Un repas partagé, une douche, un trajet en métro… des petites choses de la vie de tous les jours prennent dans ces rencontres une dimension toute autre.

Les auteures

Anaële Hermans est l’auteure du roman « Bananes sauce gombos » (L’Harmattan) . Elle a écrit le scénario de la BD « Les Amandes Vertes« (Warum), dessinée par Delphine Hermans.

 Appel à mobilisation

La population afghane de Belgique ne demande rien de plus qu’un séjour légal leur permettant de travailler et de vivre de manière décente.

Le collectif a besoin de votre soutien ! Il y a 1001 choses que vous pouvez faire. Vous avez un peu de temps ? Le collectif vous invite à rencontrer les familles, à échanger avec eux, afin de mieux comprendre les raisons de leur mobilisation.

https://450afghans.owlswatch.net/contribuer.php#petitionfr

https://www.facebook.com/AfghansDuBeguinage