Découvrir, débattre, agir 18/10

forum newsletter

Dimanche 18 octobre 2015 –  de 13h30 à 17h30 – Cinéma Galeries

Les alternatives à l’agro-industrie existent ! Un peu partout, en Belgique et ailleurs, les initiatives pour une agriculture et une alimentation plus juste et plus durable se multiplient.Le temps d’un après-midi, le Forum des Alternatives vous propose 4 espaces pour découvrir, débattre et agir avec des acteurs impliqués en faveur d’un autre système alimentaire.

Co-organisé par Quinoa et Rencontre des Continents avec SOS Faim.

INFOS PRATIQUES :

Dimanche 18 octobre @ Cinéma Galeries

14h – Espace CycloVidéo – Do it Yourself – Mobilisation

15h – Espace rencontres et débats

16h30 – Espace CycloVidéo – Do it Yourself – Mobilisation

17h30 – a l’issue de l’atelier cuisine, un apéro dinatoire offert…

GRATUIT et OUVERT A TOUTES ET TOUS, mais attention nombre de participant-e-es limité : premier-e-es arrivé-e-s, premier-e-s inscrit-e-s ! Toutes les infos sur www.festivalalimenterre.be

 

Les 4 initiatives présentées dans l’espace rencontres :

Au Marché Noir : des plats à emporter, pour consommer sur le pouce autrement. Ils veillent à cuisiner un maximum des ingrédients fraîchement sortis du champ de producteurs à taille humaine. www.aumarchenoir.be

La Pousse qui pousse : une pépinière durable au cœur de Saint-Gilles. www.lapoussequipousse.be

Les Compagnons de la terre : une coopérative visant à inventer, développer et expérimenter collectivement des systèmes alimentaires qui nous nourriront demain. www.compagnonsdelaterre.be

Bees-coop : un supermarché coopératif et participatif. www.bees-coop.be

 

 

 Un mot des organisateurs (2013):

Sébastien Kennes (Rencontre des Continents)

« On essaie de ressembler une quarantaine de personnes en petits groupes autour de la réflexion de savoir comment fonctionnent ces initiatives citoyennes qui sont mises en place aujourd’hui, en quoi elles arrivent vraiment à changer la société et le système alimentaire actuel. L’idée c’était d’abord de permettre aux porteurs d’initiative de se présenter en 10min via quelques photos et puis de se répartir en petits groupes pour, au travers de différentes techniques d’animation, essayer d’approfondir, de questionner, d’interroger les initiatives.
L’idée c’est d’envoyer ça par compte-rendu, par mail, à toutes les personnes qui auront participé à la journée afin qu’elles puissent non seulement peut-être continuer à rencontrer ces initiatives-là, pourquoi pas les soutenir et s’y impliquer, et puis aussi pour continuer à mettre en réseau les gens autour de ces questions-là parce qu’on n’est pas encore assez nombreux à se les poser »

Amaury Ghijselings (Quinoa)

« On s’est rendu compte, avec le temps, dans le cadre du festival Alimenterre, qu’il ne suffisait pas de sensibiliser sur les impasses du système dans lequel on vit, il fallait aussi montrer qu’il y a des alternatives. Et, concrètement, il fallait montrer le chemin pour pouvoir s’engager dans ces alternatives. Et ça c’était l’objectif du forum aujourd’hui.
Ce que j’espère qu’on a réussi à faire aujourd’hui c’est en donnant une information détaillée par rapport à ces alternatives, c’est que toutes les personnes qui ont participé au forum puissent être des ambassadrices à leur tour dans leur entourage, de parler de ces initiatives qui sont parfois méconnues »

Paroles d’intervenant-es:

Zoé Callez – Terres en vue

« Ça fait du bien de prendre le temps de se reconnecter et de réfléchir avec les gens sur notre initiative, de la mettre en perspective et de voir un petit peu comment on peut construire ces initiatives tous ensemble »

Bart Stevens- Collectif 123

« C’est très intéressant d’échanger, de renforcer des liens entre des personnes qui vont dans le même sens »

Catherine Tellier – Ecole Paysanne Indépendante

« Je pense qu’il est grand temps de mutualiser tout ce qu’on fait chacun dans notre coin, de mettre en commun les choses qu’on essaye chacun de faire à sa petite mesure. Chacun est différent et complémentaire, et aujourd’hui montre qu’il y a de la place pour tout le monde mais qu’on peut faire avancer le mouvement beaucoup mieux »