La sélection littéraire de Quinoa / février 2021

❤ Nos 3 coups de cœur du mois ❤

Tous les mois, Quinoa explore de nouvelles ressources littéraires et fait le tri pour apporter toujours plus de références à son centre de documentation. Son but? Enrichir davantage ses connaissances sur le monde qui l’entoure et les sociétés qui le composent. Lire pour mieux apprendre, apprendre pour mieux déconstruire, déconstruire pour mieux lutter !

Toutes les références ci-dessous sont disponibles au prêt dans notre centre de documentation !

La durée de l’emprunt est de trois semaines. Pour les ouvrages qui ne peuvent pas être empruntés, il est possible de faire des photocopies noir et blanc sur place. 

Pour la période actuelle, veuillez d’abord nous contacter par mail : info@quinoa.be !

 

 

Coup de coeur n°1 : Jouissance Club de Jüne Pla

 

 

jouissance club

Véritable succès à sa sortie et traduit dans plusieurs langues, ce livre est le résultat d’une cartographie du plaisir qui a d’abord pris racines sur le compte instagram de son autrice. Aujourd’hui sur de nombreuses tables de nuits, nous avons pensé qu’il était de mise de vous en faire part quelques jours  avant la projection de « Mon nom est clitoris ».

Jouissance Club fait souffler un vent de fraîcheur et d’espoir en proposant ce manuel d’éducation sexuelle promouvant le plaisir accessible à tous et toutes : femme, homme, non-binaire, hétéro, homo, bi, etc!

Elle propose de mettre de côté la pénétration pour se concentrer sur les 1001 façons de se donner du plaisir autrement, de manière décomplexée, jubilatoire et bienveillante.

Prix en librairie : 16,90€

 

 

Coup de coeur n°2 : Brûler, brûler, brûler de Lisette Lombé

 

 

lisez-vous-le-belge-poesie-lombe

Saviez-vous qu’un prix récompensant uniquement les romans écrits par des femmes a été crée en Belgique fin 2020 par les Grenades? Les Grenades est un média de la RTBF qui analyse l’actualité sous un angle féministe et de genre. Et parmi les deux premières lauréates, on trouvait Brûler, brûler, brûler de Lisette Lombé.

Grande figure de la scène slam en Belgique, Lisette Lombé est une voix féministe puissante, qui défend avec rage toutes les minorités. La famille, au sens large. Les parents bien sûr, mais aussi les frères et soeurs de luttes. Antiracistes, féministes, queers, politiques, les mots de Lisette Lombé font battre le pavé et le coeur du lecteur. Écrire est un besoin vital pour dénoncer les violences, les injustices, les crimes impunis, avec toujours la scène comme terrain d’exploration : le slam est conçu pour être dit, l’écriture rythmée, intense et expressive. Lisette Lombé s’exprime aussi à l’aide de collages, rappelant les grandes heures des combats pour les droits civiques des Noirs américains (Angela Davis, Martin Luther King …). Face à l’adversité, à la rudesse, à la colère, un seul mantra : Brûler, brûler, brûler.

Prix en librairie : 12€

 

Coup de coeur n°3 : Flic, un journaliste a infiltré la police de Valentin Gendrot

 

 

flic

Que se passe-t-il derrière les murs d’un commissariat??

Pour répondre à cette question, Valentin Gendrot a mis sa vie entre parenthèses. Il a suivi la formation de l’école de police de Saint-Malo et a fini par atteindre son objectif : devenir policier dans un quartier populaire parisien.

Durant six mois, Valentin a intégré le commissariat du 19e arrondissement de Paris. Une arme à la ceinture, le journaliste sous couverture a rejoint une brigade dont certains membres tutoient, insultent et distribuent régulièrement des coups à des jeunes hommes noirs et arabes qu’ils surnomment «les bâtards».
Valentin Gendrot ne cache rien. Il relate la précarité des conditions de travail, le suicide d’un collègue du commissariat survenu lors de son immersion, mais aussi les propos racistes émis par des agents de l’Etat, les bavures, la violence. Il raconte, en détail, comment il assiste au tabassage d’un adolescent noir par un collègue policier. Alors que le jeune homme de 16 ans a porté plainte pour violences policières, Valentin découvre, de l’intérieur, comment sa brigade étouffe l’affaire.

Cette infiltration unique nous délivre les secrets que seuls les policiers partagent; Valentin Gendrot nous ouvre l’antichambre où personne n’est jamais entrée.

Prix en librairie : 18€