La sélection littéraire de Quinoa / janvier 2021

❤ Nos 3 coups de cœur du mois ❤

Tous les mois, Quinoa explore de nouvelles ressources littéraires et fait le tri pour apporter toujours plus de références à son centre de documentation. Son but? Enrichir davantage ses connaissances sur le monde qui l’entoure et les sociétés qui le composent. Lire pour mieux apprendre, apprendre pour mieux déconstruire, déconstruire pour mieux lutter !

Toutes les références ci-dessous sont disponibles au prêt dans notre centre de documentation !

La durée de l’emprunt est de trois semaines. Pour les ouvrages qui ne peuvent pas être empruntés, il est possible de faire des photocopies noir et blanc sur place. 

Pour la période actuelle, veuillez d’abord nous contacter par mail : info@quinoa.be !

Pour ce début d’année, Quinoa s’est mis d’accord sur 3 ouvrages qui méritent le détour…

 

 

Coup de cœur n°1 : Il est à toi ce beau pays de Jennifer D. Richard

il est à toi ce beau pays

Roman total par son ampleur, son ambition et sa puissance d’évocation, Il est à toi ce beau pays est la fresque tragique et monumentale de la colonisation de l’Afrique. Livrée aux appétits d’une Europe sans scrupules, elle est le théâtre d’un crime qui marque au fer rouge le XXe siècle. Sur trois continents, chefs d’Etat, entrepreneurs avides, explorateurs intrépides et missionnaires idéalistes agissent sous prétexte de civilisation.

Au fil d’un récit où se croisent héros inconnus et figures historiques, dont Léopold II, le « saigneur » du Congo, le pasteur George Washington Williams, l’aventurier David Livingstone, Joseph Conrad, Henry Morton Stanley ou encore Pierre Savorgnan de Brazza, Jennifer Richard nous donne le grand livre noir de l’Occident colonialiste. Et restitue, de la ruée vers les terres d’Afrique à l’instauration de la ségrégation aux États-Unis, le terrible destin d’une humanité oubliée.

Prix en librairie : 25 euros 

Prix en version numérique : 9,50 euros 

 

Coup de cœur n°2 : Black Lives Matter de Keeanga-Yamahtta Taylor

Black-Lives-Matter« Le meurtre de Mike Brown par un policier blanc a marqué un point de rupture pour les Afro-Américains de Ferguson (Missouri). Peut-être était-ce à cause de l’inhumanité de la police, qui a laissé le corps de Brown pourrir dans la chaleur estivale. Peut-être était-ce à cause de l’arsenal militaire qu’elle a sorti dès les premières manifestations. Avec ses armes à feu et ses blindés, la police a déclaré la guerre aux habitants noirs de Ferguson. » Comment le mouvement Black Lives Matter a-t-il pu naître sous le mandat du premier président noir ? L’auteure revient sur l’« économie politique du racisme » depuis la fin de l’esclavage, le reflux des mouvements sociaux des années 1960 et l’essor d’une élite noire prompte à relayer les préjugés racistes et anti-pauvres. Elle défend le potentiel universaliste de BLM : afro-américain et tourné contre les violences policières, il peut parfaitement rallier d’autres groupes et s’étendre à une lutte générale pour la redistribution des richesses. Au sommaire : Introduction. Le réveil noir dans l’Amérique d’Obama – 1. Une culture raciste – 2. Des droits civiques à l’indifférence à la race – 3. Des visages noirs aux cimes du pouvoir – 4. Une justice à deux vitesses – 5. Barack Obama : la fin d’une illusion – 6. Black Lives Matter : plus qu’un moment, un mouvement – 7. De #BlackLivesMatter à la libération noire

Prix en librairie : 24 euros 

Prix en version numérique : 18 euros

Coup de cœur n°3 : Vivre avec le trouble de Donna Jeanne Haraway

Vivre-avec-le-troubleVivre avec le trouble, c’est entrer dans un monde étrange — le nôtre — où le temps, sorti de ses gonds, se retrouve ballotté dans un tourbillon de rencontres multispécifiques, d’appropriations violentes, de créations collectives sur fond de désastres climatiques. Un monde où les pensées émanent de symbiotes à corps multiples, visqueux et tentaculaires. Où la Terre est animée de forces aussi puissantes que terrifiantes. Où l’Humain, décomposé en humus, composte avec les autres espèces.
Résolument impures, les histoires que raconte Donna Haraway mélan­­­gent les règnes, les époques, les registres, les matiè­res et les disciplines — mais elles se situent toujours quel­que part. Ce sont des histoires aventureuses, aussi denses de collabora­tions que de conflits, de terreurs que de possibles réjouissants. Ce sont des histoires de récu­­pérations partielles, pour bien vivre et bien mourir sur une Terre abîmée.

Prix en librairie : 28 euros