Les dernières nouvelles du Field Liberation Movement

Le Field Liberation Movement (FLM) est un collectif citoyen qui s’oppose à la culture des OGM en Belgique. Le 29 mai 2011, ils s’étaient rassemblés pour protester contre une culture de pomme-de-terre OGM. Plusieurs centaines de personnes y avaient pris part à une action de désobéissance civile d’arrachage de ces patates. Depuis, onze de ces participants ont été poursuivis et sont toujours en procès. Voici une petite mise à jour du FLM sur leurs campagnes et les actions de soutien aux onze accusés. Nous vous ferons suivre les futures infos.

* Depuis l’action à Wetteren le 29 mai 2012, des sympathisants du Mouvement de Libérateurs de Champs (FLM) restent bien présents dans le débat public à travers des conférences, des stands info, des ‘interventions’, actions, conférences de presse et articles. Moins visibles, mais sans doute aussi importants, des contacts se font, des relations se tissent entre les ONG, des chercheu(r)(e)S, des politiciens, des artistes et bien évident des gens du monde agricole et alimentaire.

* Le 8 mai 2012, le procès des patates a démarré, avec Onze inculpés. Quelques reportages ici (vidéo) et ici (photo). Dans les semaines précédant la première audience du procès, Barbara Van Dyck a écrit une lettre ouverte, et des nombreuses lettres de support de diverses côtés ont été publié. Un article de solidarité appuyé largement est apparu dans le De Morgen, du soutien de Via Campesina, Vredesactie, PVDA, Groen, Ecolo, de Europese Groenen (1) (2), et un grand groupe des ONGs et collectifs belges. La timidité initiale de certaines semble être renvoyée au passé -:). À noter: La prochaine séance au tribunal de Termonde aura lieu le 15 janvier 2013.

* Le 9 mai 2012, le FLM organisait une ballade instructive au Biotech Valley à Zwijnaarde, Gand. Un reportage photo ici, de même que des infos sur le fond de l’événement. Entre temps l’institut flamand de biotechnologie (VIB) a formulé des non-réponses sur quelques de nos questions dérangeantes. A suivre!

* Entre temps, plus de 80 comparants volontaires ont demandé au procureur d’être jugés aux côtes des Onzes. Parmi eux des chercheurs, agriculteurs, personnes du monde associatif et culturel, des politiciens, citoyen[ne]s concernéEs et militants. Ici et ici des reportages vidéos de la conférence de presse dans la deuxième semaine de juillet.

*Envie de soutenir les inculpés du procès des patates? ici vous trouverez des suggestions à comment le faire. Il y a également la possibilité de fournir la Faucheuse, notre bière de solidarité !

* Entre temps Greenpeace a intenté un procès contre la prolongation de l’autorisation de l’essai avec les patates OGM à Wetteren. La séance a eu lieu le 23 juillet 2012, le juge a conclu que l’autorisation du champs est illégale! En portant plainte, Greenpeace entendait démontrer les failles de la procédure d’autorisation d’organismes génétiquement modifiés (OGM) en Belgique. C’est chose faite. L’illégalité de l’autorisation est démontrée mais l’essai en champ peut continuer : absurde!

* Esmeralda Borgo a écrit un article très intéressant dans le Wereld Morgen. Le Wereld Morgen a un bel apercu des articles suite au grand échange de patates.

* Le grand échange de patates de Wetteren a également inspiré le mouvement Take the Flour Back, qui avait annoncé une décontamination publique d’un champ d’essai de céréales OGM aux Royaumes Unis.

* Un apercu de ce qui nous attend en Belgique et internationalement en relation avec la problématique des OGMs et une agriculture durable [comme la prise de pouvoir des lobbyistes biotech sur le EFSA, ou encore, la décontamination réussite de deux champs de patates OGM en hollande],nous entrainerait trop loin. Néanmoins il est important de savoir que pour l’instant un champ d’essai de pomme de terre OGM et un champ d’essai de maïs OGM sont en cours à Wetteren. Plus d’info critique sur la page web-liens d’un nouveau site de débat.

Plus d’infos sur le site du Field Liberation Movement.