Quinoa fait son cinéma 22/10

guerrièresQuinoa te convie à son prochain ciné-débat ! La formule ? Un thème de société qui nous interpelle + un film qui nous a enthousiasmé -car il questionne le système et propose des alternatives- +une animation ‘faite maison’ qui laisse la place au public + des échanges qui, sans être consensuels, offrent un espace de parole bienveillant ! Voir les précédentes projections !

En collaboration avec le Centre culturel d’Uccle, dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale, cette année sur le thème ‘paix et réconciliation’.

Le vendredi 22 octobre @CC d’Uccle dès 19h30, l’équipe du ciné-débat questionne la place des femmes et des mères, comme actrices politiques ouvrant de nouvelles perspectives, de nouveaux champs de réflexion et d’action sociales, avec le film ‘Les Guerrières de la Paix’ (2019) d’Hanna Assouline & Jessica Bertaux

En 2014, quelques femmes israéliennes et palestiniennes décident de créer un mouvement informel : Women Wage Peace. Ces femmes se rassemblent autour d’une exigence aussi simple que terriblement audacieuse : que leurs dirigeants se retrouvent à nouveau autour d’une table de négociation. En 2018, elles sont désormais plusieurs dizaines de milliers, de tous horizons politiques et de toutes origines. Elles sont les guerrières de la paix.

« Les femmes font la paix, elles ne se contentent plus de la réclamer. »

#justice #puissancedesmères #semainedelasolidarité

Depuis la nuit des temps, de nombreuses femmes mènent des combats pour la paix et la justice en puisant leur engagement dans la force que leur confère la maternité :

En 60 après J.-C,  Boadicée, reine de l’empire romain, mène un mouvement de révolte contre l’occupant romain, après qu’il s’en soient pris à ses deux filles ; aux Etats-Unis, Sojourner Truth, après avoir échappé à l’esclavage en 1826, réussit à libérer son fils de l’emprise de ses ‘propriétaires’. Elle luttera alors pour l’abolition de l’esclavage et les droits des femmes ; les mères et les grands-mères de la place de mai, quant à elles, se réunissent chaque semaine depuis plus de 40 ans (!) dans les rues de Buenos Aires avant de pouvoir faire la lumière sur la disparition de leurs enfants durant la dictature militaire en Argentine (1976-1983) ;

Qu’est ce qui relie ces femmes ? le souci du bien-être familial, qui fait place à la préoccupation pour l’avenir commun : l’ancrage de leurs luttes, concrètes, ce sont les territoires de leur vie.

Ce qui les relie, c’est aussi le fait qu’elles ont existé et existent, dans la société, comme actrices politiques ouvrant de nouvelles perspectives, de nouveaux champs de réflexion et d’action.

« il est plus que temps de politiser la figure de la mère et de lui donner la place qu’elle mérite dans le débat public. Les mères, si elles se rassemblent, ont entre les mains le pouvoir de révolutionner le monde de demain ». Fatima Ouassak, la puissance des mères.

>Intervenant-e-s :

-Simone Suskind : licenciée en sciences sociales et candidate en sciences économiques (ULB) ; sociologue; membre du CA de la RTBF (1992-96). Elle fut présidente du Centre communautaire laïc juif (1985-1995); Femme de l’Année en 1991; présidente-fondatrice des Actions in the Mediterranean pour le dialogue entre Israël et les Palestiniens ainsi que judéo-arabe en Belgique ; militante de la paix entre Israéliens et Palestiniens, des droits des femmes et des droits de l’Homme.

-Une membre du collectif des Madres (à confirmer !) : Le collectif des Madrés est né en 2018 avant une première interpellation du Conseil Communal. C’est un groupe de mamans qui s’est donné pour mission de lutter contre les discriminations que subissent les jeunes du bas de Saint-Gilles et de sensibiliser le public sur les difficultés en matière de réinsertion, prison, emploi, enseignement, décrochage scolaire… Elles mènent un combat humaniste, égalitaire et local.

Intéressé·e par le sujet ? Viens échanger avec l’équipe de Quinoa faire appel à ton sens critique, dans une ambiance conviviale !

Quand ? le vendredi 22 octobre à 19h30

Où ? au Centre culturel d’Uccle, Rue Rouge 47

Déroulé :

19h30 : film

20h15 : rencontre et échanges avec les intervenant-e-s

Coût ? Gratuit

Réservation plus que vivement recommandée via ce formulaire :

Nom *

Prénom *

Email *

Téléphone *

Nombre de places souhaité *