Théâtre – nourrir l’humanité c’est un métier

Le monde agricole est frappé de plein fouet par la crise, la mondialisation, les dérives néfastes du marché libéralisé, la mainmise de l’industrie agro-alimentaire, la course à la concurrence… Et dans leurs fermes et leurs étables, les agri- culteurs sont esseulés. Avec, en toile de fond, des faillites en cascade, des drames humains et sociaux. Pour évoquer le déclin de l’agriculture familiale, Art & Tça a entrepris un vaste projet de « théâtre documentaire ». Charles Culot et Valérie Gimenez sont partis caméra au poing, à la rencontre de familles d’agriculteurs. De la province du Luxembourg à la Lozère, ils ont ramené des dizaines de témoignages.

nourrir

Avec un dispositif théâtral très simple (deux comédiens, une table, une lampe et deux chaises) et un subtil mélange d’art de la scène et de projections vidéos, la Cie Art & Tça pousse le spectateur à s’interroger bien au-delà des sillons de nos campagnes. En traitant de sujets ô combien d’actualité comme la qualité de notre alimentation, le gaspillage ambiant, les rapports nord-sud, la préservation de notre environnement… D’après les auteurs « c’est aussi une réflexion sur l’état du monde actuel et sur notre engagement collectif et individuel ».

 

 

Pendant les représentations du spectacle « Nourrir l’Humanité c’est un métier », le Théâtre National et la Cie Art & tça vous proposent en partenariat avec Oxfam-Magasins du monde et Rencontre des Continents, un débat et différents évènements qui mettent en perspective les thématiques de cette création. Avec entre autres : 

DÉBAT : SE NOURRIR DEMAIN. AU-DELÀ DES CRAINTES, EXPLORER LES PISTES POSSIBLES.
8.02 | 17h30 | Grande salle – Entrée libre

Le Théâtre National invite Olivier DE SCHUTTER, rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation depuis 2008, à une discussion à bâtons rompus sur les défis alimentaires du 21ème siècle, avec des acteurs belges de secteurs et d’horizons très différents : syndicats, organisations agricoles, ONG, associations environnementales, universités, acteurs culturels et acteurs de l’aide alimentaire…

11.02.14 : L’agroécologie, perspective crédible pour relever les enjeux du XXIème siècle

La logique néolibérale, qui donne un rôle central aux marchés et à la libéralisation du commerce, pèse sur nos imaginaires et tend à nous faire croire que l’agriculture paysanne est inadaptée pour relever les défis de ce XXIème siècle. Pourtant, la voie de l’industrialisation de notre agriculture conduit à toute une série d’impasses au Nord comme au Sud : faim, pauvreté, chômage, problèmes sanitaires, changements climatiques, crise énergétique, perte de la biodiversité, épuisement des ressources naturelles, destruction de l’environnement, injustices sociales, déséquilibres économiques locaux et globaux.

Or, même s’ils sont clairement perfectibles, les systèmes agricoles paysans offrent dès à présent des réponses face aux défis présents et futurs. Moderniser l’agriculture, c’est reconsidérer les principes qui caractérisent l’agriculture paysanne et redonner des marges de manœuvre au monde paysan pour pouvoir vivre décemment !

Affectés directement par le développement du modèle agro-industriel, les paysans sont bien évidemment concernés par la question. Mais nous sommes tous concernés, en tant que consommateurs et citoyens!

Avec : Gaëtan VANLOQUEREN, agroéconomiste (UCL) et Gwenaëlle MARTIN, porte-parole Politiques Agricoles à la Fédération Unie de Groupements d’Eleveurs et d’Agriculteurs (FUGEA)

Le programme complet est disponible via www.theatrenational.be