« Un podcast à soi » : Récits de femmes

La journée du 8 mars mettra les femmes à l’honneur. Mais il s’agit avant tout d’une journée qui met en avant les droits des femmes et rappelle les inégalités hommes-femmes. C’est dans ce contexte que j’ai eu envie de vous partager la série radiophonique mensuelle, « Un podcast à soi »,  qui relate différents récits de vie que traversent les femmes au quotidien.

Podcast à Soi

© Illustration Anna Wanda Gogusey

Tous les premiers mercredis du mois, Charlotte Bienaimé nous emmène dans l’intimité de femmes nous racontant des récits de vie accompagnés d’interventions d’expert.e.s. Ces récits se mêlent à des réflexions et extraits de textes personnels ou issus de livres qui ont marqués le féminisme. La documentariste et journaliste nous met face à la réalité et la place de la femme dans la société en leur donnant la parole et en élevant leurs voix.

C’est d’un partenariat avec le magazine Causette qu’est né ce magnifique projet réalisé par Arte Radio. Charlotte Bienaimé gravite autour de nombreux sujets comme la grossophobie, la parentalité, le travail, les discriminations, la sexualité,… Une écoute qui nous renvoie à la question de la place laissée aux femmes dans notre société.

« Un podcast à soi » débute avec une entrée en matière sur le sexisme subit par les femmes en milieu professionnel. La journaliste rencontre des femmes qui ont dû faire face aux maltraitances psychologiques quotidiennes de leurs collègues masculins. De manière directe ou indirecte, être une femme leur a valu moqueries, remarques désobligeantes jusqu’à voir leurs compétences être dévaluées. Charlotte Bienaimé donne la parole à ses femmes qui nous livrent des témoignages poignants voire révoltants.

Le second podcast met en avant les femmes qui ont décidé de se frotter au milieu de la boxe. Difficile pour une femme de se faire accepter d’égal à égal en tant que boxeuse. Poussez les portes d’un club de boxe, finalement, c’est presque un acte féministe militant !

Dans le troisième volet de cette série radiophonique, la réalisatrice aborde la grossophobie. Une triste réalité vécue par bon nombre de femmes se retrouvant face à des discriminations et  stigmatisations liées à leur apparence physique. Ce podcast nous offre des récits et témoignages bouleversant sur leur quotidien traversé par cette pression psychologique.

On continue la série avec un quatrième épisode qui touche à la parentalité et à la difficulté de la répartition des tâches. Un sujet sensible amené par le témoignage d’Amandine, jeune maman. On se rend souvent compte que la répartition des tâches parentales lors de l’arrivée d’un nourrisson n’est pas toujours équitable entre l’homme et la femme. Il y ce stéréotype de « la femme porte l’enfant donc elle sait mieux s’y prendre » qui reste ancré dans notre société. Amandine partage son vécu lors de l’arrivée de son enfant, le surmenage, les doubles tâches ménagères et parentales qui s’accumulaient,… seule face à ce rythme de vie, il a fallu agir et ouvrir les yeux de son compagnon pour sortir la tête de l’eau avant que les conséquences ne soient trop lourdes.

Le cinquième et dernier épisode sorti en date met en avant le récit de travailleuses domestiques. Nounous, femmes de chambres,… ces femmes souvent immigrées s’occupent du ménage et des enfants afin de permettre aux hommes et aux femmes qui les emploient de se décharger de ces tâches. Leurs témoignages apportent une vision peu entendue sur les inégalités raciales et sexistes du travail domestique.

« Le plus souvent dans l’histoire, « anonyme » était une femme » Virginia Woolf

Say it loud

Les différents thèmes abordés dans ces podcasts, alimentés par tous ces témoignages de femmes, laissent place à la réflexion et au questionnement de notre société actuelle.
Mais n’oublions pas une chose très importante. Depuis des siècles et aujourd’hui encore, les femmes se sont battues et se battent encore pour faire valoir leurs droits et combattre les inégalités hommes-femmes. Et tout ça n’est pas vain. Au fil des ans, les mobilisations, les manifestations, les pétitions, les révoltes, font bouger les choses et c’est pour ça qu’il est important de continuer de donner la paroles aux femmes et de porter leurs récits.

 

 

Pour écouter le premier podcast :

Toute la série se trouve sur le site Arte Radio.

-Noémie Maljean-