Workshop · la photographie comme moyen d’expression

Ce Workshop est organisé dans le cadre d’une récolte de fonds pour le projet “Burkina Faso 2019” avec l’ONG Quinoa. Les fonds seront versés à la compagnie de théâtre Marbayasa à Ouagadougou.

Où ? Mundo-B, salle aquarium (+1)
Quoi apporter ? Un appareil photo et/ou un smartphone – optionnel : ton portfolio
Ça coûte combien ? 25 € (à verser, pour l’inscription, sur le compte : Gregory Dallemagne – BE77 3770 0353 1342)
Contact inscription : Grégory : 0487/42.52.11 – gregory.dallemagne@gmail.com

Inscription limitée à 12 personnes pour favoriser la dynamique de groupe durant le workshop.

>>liker sur Facebook >> https://www.facebook.com/events/351426475561421/

Durant cette matinée, nous expérimenterons ensemble pour trouver ce qui nous touche, nous meut, nous fait vibrer et déclencher. Nous fouillerons notre lien à l’image et poserons nos intentions. Pour faciliter nos prises de vue, nous parcourrons les outils et techniques de base – La lecture de la lumière et des masses, en couleur et noir et blanc ; le cadrage, l’attention aux bords et aux voyages dans l’image ; la distance au sujet ; le contraste ; le format ; le choix des optiques ; comment aborder le flou.

Pour nourrir les échanges, nous te proposons d’apporter dix images qui t’intéressent et/ou ton portfolio.

Après le workshop, nous irons manger dans un endroit proche de Mundo-B afin d’avoir des échanges plus informels et de répondre à vos questions sur l’approche photographique.

Les photographes :

Véronique Pellegrin. J’accroche à l’image poétique, qui me permet de « mettre au monde » mon vécu émotionnel, symbolique, obsessionnel… J’inscris mon histoire dans mes images et la dépose dans des lieux commun où elle trouve son existence propre, se transforme dans chaque regard croisé, se frotte à d’autres histoires… la photographie, c’est pour moi un moyen d’existence, de présence aux autres, de rencontre et de lien. http://veroniquepellegrin.be/

Grégory Dallemagne. La photographie est pour moi un moyen de relier mon désir de comprendre l’autre et d’appréhender le monde de manière sensible. J’ai longtemps travaillé avec une photographie figurative qui tentait de montrer des moments de vie. Aujourd’hui le flou est ma façon de sonder l’âme de l’autre, de la dissocier de la pesanteur du corps, ne serait-ce que pour deux secondes. http://gregorydallemagne.com/