Formation préparatoire aux Brigades Civiles d’Observation au Chiapas – BRICO

 

CHIAPAS

Quinoa initie un nouveau programme de formation ouvert à tous-toutes bénévoles désireux-ses de se rendre au Chiapas (Mexique) pour s’engager dans les Brigades Civiles d’Observation (BRICO) coordonnées par notre partenaire FRAYBA, et renouer avec les luttes des communautés indigènes et zapatistes de la région.

Quinoa & le Chiapas, une looongue histoire…

carte chiapasIl y a presque 20 ans, suite à la première Rencontre Intercontinentale pour l’Humanité et contre le Néolibéralisme organisée à l’appel des Zapatistes (1996), une poignée de ‘Zapatisants’ bruxellois (dont des membres de Quinoa) créent le Comité Chiapas-Bruselas. Pendant 10 ans, ce collectif noue de solides relations avec les Zapatistes, organisant activités d’information et de sensibilisation, se solidarisant avec les autres collectifs militants et centres sociaux bruxellois. En collaboration étroite avec Quinoa, le Comité Chiapas-Bruselas a également permis à plus d’une vingtaine de personnes de se rendre, en tant qu’« observateurs civils » dans les communautés zapatistes, en proie à de nombreuses exactions commises par les paramilitaires et l’armée mexicaine. Pour ce faire, le Comité Chiapas-Bruselas et Quinoa organisait une « formation au départ » leur permettant de participer à cet «ancêtre » du programme «Brigades Civiles d’Observation » (BRICO) que Quinoa propose aujourd’hui !

FRAYBA, initiateur des BRICO

Depuis 1989, l’ONG FRAYBA (Centro de derechos humanos Fray Bartolomé de Las Casas) œuvre pour la défense et la promotion des Droits humains, principalement les droits des peuples et communautés indigènes. Leur mission consiste à accompagner ces communautés dans les actions qu’ils entreprennent pour lutter contre les injustices politiques, économiques et culturelles qu’elles subissent. S’articulant autour de 4 thématiques ‘clés’ : l’intégrité et l’indivisibilité des droits de l’homme ; le respect de la diversité culturelle et du droit de libre détermination ; la justice intégrale, comme nécessite pour la paix ; le développement d’une culture du dialogue, de la tolérance et de la réconciliation, avec respect de la pluralité culturelle et religieuse.gaucho

FRAYBA a créé les ‘BRICO’, encadrant l’envoi de volontaires internationaux dans ces communautés du Chiapas dont les droits sont menacés. Le rôle des BRICO ? Leur présence permet d’apaiser des situations tendues dans des communautés menacées par des projets miniers, des projets touristiques ou des communautés qui subissent des pressions de la part de l’armée ou de paramilitaires. Ces missions permettent aussi de documenter et rapporter à l’équipe de FRAYBA les violations de droits humains commises dans ces régions reculées du Chiapas afin qu’elle puisse interpeller les autorités nationales et internationales et accompagner en justice les communautés avec lesquelles elle collabore.

Les missions sont de 15 jours minimum et s’adressent à tout-e volontaire ayant des bases en espagnol et étant formé au contexte historique et politique de la région : FRAYBA a, pour ce faire, mis en place un réseau international d’organisations de solidarité, chargées de former les futur-es observateurs-rices. Séduit par leur mission, leur lecture critique du système-monde capitaliste et leur approche axée sur l’échange, la solidarité et l’émancipation, Quinoa rejoint donc ce réseau en vue de recruter, former et accompagner des volontaires désireux de prendre part aux Brigades Civiles d’Observation.

Les BRICO sont envoyées aux quatre coins de la province mexicaine du Chiapas, une région inspirant continuellement les luttes d’émancipation à travers le monde. Le mouvement zapatiste expérimente depuis 20 ans d’autres formes de luttes mais aussi d’organisations sociales : à ses côtés, d’autres communautés indigènes innovent dans le domaine de l’agroécologie ; des paysan-nes se mobilisent pour défendre leur accès à la terre ; des femmes s’organisent collectivement pour défendre leurs droits et entreprendre autrement. La participation de volontaires internationaux aux programmes BRICO permet de développer la solidarité internationale en faveur des droits de l’homme au Chiapas. A leur retour, les observateurs jouent un rôle de relai international pour le travail de plaidoyer réalisé par FRAYBA.

cactus

Ici

Toujours désireuse de s’inspirer des résistances mais aussi des alternatives issues des pays du Sud, Quinoa voit dans ce nouveau projet une excellente opportunité de diversifier les liens de solidarité internationale et atteindre ses objectifs pédagogiques d’échanges interculturels et de compréhension des interdépendances Nord-Sud.

A partir de 2015, un programme de formation, adapté au projet, se déroulera chaque année. L’objectif est d’avoir accompagné assez de volontaires ayant les capacités de s’organiser ‘ici’, dans la capitale européenne pour relayer le travail d’interpellation politique mené par FRAYBA. Ce processus permettra aux volontaires de s’inspirer des stratégies de résistance et de résilience menées par les communautés du Chiapas pour créer leurs propres dynamiques locales de changement social.

1-2Les conditions pour participer à un programme BRICO

1-Obtenir au préalable une carte d’accréditation d’une des Organisations de solidarités de Frayba. Pour ce faire, suivez une des formations au départ de Quinoa (voir ci-dessous).
2-Parler couramment espagnol.
3-La durée minimum de présence dans la communauté est fixée à 15 jours. Vous pouvez enchainer plusieurs missions dans différentes communautés.
4-Être en possession d’un passeport (pas de visa nécessaire pour les personnes d’origines belges).
5-Avoir plus de 18 ans.
6-Pouvoir documenter sa mission (et donc emmener son propre matériel photo., vidéo…)
7-Emporter 2 photos d’identité récentes.

Il s’agit d’un projet de volontariat. Les frais de transport, nourriture et logements seront à la charge du-de la participant-e. Durant la mission de 15 jours, le logement se fait sans frais dans une communauté et la participation aux frais de nourriture ne s’élèvent pas au-delà de 20 euros pour les 15 jours.

 

bonhommeLa formation pré-départ de Quinoa

Pour obtenir son accréditation au programme BRICO, il est nécessaire de suivre 2 modules de formation mis en place par Quinoa. Vous pouvez suivre la première journée pour en savoir plus avant de vous engager à suivre le 2e module.

MODULE 1 : 1 journée d’information sur les BRICO et de formation sur le contexte socio-économique et culturel du Chiapas.
Prochain module en 2017 !

MODULE 2 : 1 week-end de formation « Initiation aux interdépendances Nord-Sud et à l’approche interculturelle» (en résidentiel)
Prochain module en 2017 !

 

La formation peut aussi se faire sur demande, pour un groupe de minimum 5 personnes ! Contactez-nous !

cactusS’inscrire

Contactez Amaury en mentionnant – Inscription Brico + dates des formations (voir ci-dessus) + votre NOM et PRÉNOM

ET réglez les frais d’inscription à l’avance sur le compte de QUINOA (BE 52 310102569809) en communiquant « Inscription BRICO + date-s de la formation + votre NOM et PRÉNOM »

Frais d’inscription au module 1 : 10 euros – 5 euros (pour les étudiant-es ; les demandeur-euses d’emplois ; les activistes à plein temps ; les paysan-nes sans terres ; les décroissants pratiquants
Frais d’inscription au module 2 : 20 euros (incluant les frais de logement & de nourriture bio-locale de saison pour tout le week-end)camion

 

Pour aller plus loin… :

-Consultez le site de FRAYBA

-Consultez le document d’information relatifs au programme BRICO (en espagnol)

A lire… :

« Une petite école zapatiste pour enseigner l’autonomie et la résistance au reste du monde » par Amaury Ghijselings

« Mais nom d’une pipe, qu’ont-ils de plus que nous ces zapatistes ? » par Amaury Ghijselings.

« Bernard Duterme, Obéir & Désobéir« , interview par Amaury Ghijselings.

terre_et_liberte« Terre et liberté. Raconte-moi la rébellion des indiens zapatistes » édité par Quinoa. Plus d’infos !

 

 

 

 

 

A écouter :

« Zapatistes, BRICO, Abejas et Disparus – Quelques éléments d’actualité mexicaine » Panik sur la ville 14/02/2015, sur Radio Panik

Des photos :

 

Leave a Reply