Le Era del Buen Vivir

La Era del Buen Vivir raconte l’histoire de Mayas d’aujourd’hui qui, en mettant en pratique leur propre definition du développement, construisent leurs propres solutions pour demain. Pourtant, les défis qui se présentent à eux sont épiques. Après 500 ans de colonisation et une guerre civile sanglante dans leur histoire récente, les Mayas font aujourd’hui face à la globalisation de la société de consommation, à des difficultés d’accès à la terre, au pillage des ressources naturelles, à la destruction des écosystèmes et aux impacts du réchauffement climatique. La survie des communautés indigènes Mayas et leur souveraineté alimentaire s’en trouvent menacées.

Des communautés, des associations, des paysans résistent et transforment leur conditions de vie en créant leurs propres dynamiques locales ancrées dans l’identité culturelle du peuple Maya et dans les liens sociaux, en harmonie avec la terre et porteuses d’autonomie : défense des semences de variétés anciennes, formation de promoteurs en agroécologie, promotion de systèmes d’agroforesterie hérités de la civilisation Maya, lutte collective pour l’accès à la terre…

Au-delà de ces alternatives concrètes, se dessine aussi une tout autre conception du développement que celle imposée par l’Occident aux peuples indigènes.

Objectifs et vision

La Era del Buen Vivir est un documentaire de sensibilisation sur des dynamiques positives, innovantes et créatives portées par des communautés Maya du Guatemala en réponse à leurs contraintes économiques, environnementales, sociales et culturelles.

La démarche de Quinoa, au-delà de rendre visible les mécanismes complexes qui régissent le monde actuel, vise à mettre en avant des alternatives, portées par des acteurs du Sud et du Nord. L’objectif ? valoriser la diversité des modes de fonctionnement des communautés humaines, et renforcer les publics à se mobiliser, en prenant conscience que d’autres, dans d’autres contextes, avec d’autres moyens, le font !

De tous temps, un lien très fort avec la nature, non de domination mais d’interdépendance, et la certitude que l’être humain n’est qu’un élément constituant de celle-ci, ont représenté un pilier fondamental de la spiritualité et du mode de vie des Mayas. Est-ce toujours le cas aujourd’hui ? En quoi, dès lors, cette vision de la relation entre l’humain et son environnement peut-elle apprendre à notre société à trouver un nouvel équilibre ?

Le Guatemala est également un pays de grandes inégalités, où la maîtrise des ressources naturelles est chaque jour un peu plus concentrée entre les mains d’une élite, oligarchie locale ou multinationales, dont la vision du développement, à forte tendance néolibérale, rentre en contradiction avec la culture Maya et son mode de vie traditionnel.  Mais les mouvements de revendication populaires et les alternatives construites avec une autre vision du développement, ancré dans le contexte local, offrent des pistes d’espoir pour l’avenir de ce pays.

Les réalisateurs

Aline Dehasse, membre active de l’asbl Quinoa pendant de nombreuses années, a eu l’occasion de toucher à différents types de techniques média, dont la vidéo, au cours de ses études en communication sociale. Elle a séjourné plusieurs fois au Guatemala en tant que volontaire au sein de diverses organisations locales, en milieu rural et indigène, notamment dans le cadre de projets avec Quinoa. En 2004, elle co-réalise un documentaire traitant de la condition et de la participation des femmes dans les communautés Mayas : Junelnejb’ahil. Ser mujer en Nueva Unión Maya.

Jeroen Verhoeven  réalise avec La Era Del Buen Vivir son premier documentaire. Il a travaillé comme coordinateur de campagne au sein du réseau Friends of the Earth, qui compte des nombreux groupes en Amérique Latine, dont l’organisation CEIBA au Guatemala.

Fiche technique

Le Era del Buen Vivir

Creative Commons

réalisation : Aline Dehasse et Jeroen Verhoeven

montage : Loïc Dehasse – montage son : Frédéric Furnelle

voix off : Brenda Gijon

durée : 52 min. – version : espagnol sous-titres Fr & NL

format : 16/9 ; HDV – support disponible : DVD

production : Quinoa asbl

Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International et le Centre Video de Bruxelles

Mais encore…

Téléchargez le dossier complet du film la Era del Buen Vivir

Visionnez la bande-annonce

La Era del Buen Vivir – TRAILER – BANDE-ANNONCE par Quinoaction

En savoir plus sur le Projet International de Quinoa au Guatemala avec Aroaj

Commandez le DVD aux prix suivants (frais de port non inclus)

  • 5€ : financent la reproduction du DVD.
  • 10€ : permettent d’offrir une copie au Guatemala ou d’envoyer une copie à un festival de films.
  • 10€ et plus contribuent à la collecte de fonds pour des projets agro-écologiques locaux au Guatemala

Versement à effectuer sur le compte compte ING  310-1025698-09 (code BIC : BBRUBEBB – nom et adresse de notre banque : Banque ING, Bruxelles, Belgique – IBAN  BE52 3101 0256 9809) avec la mention ‘era del buen vivir’

Visitez le site officiel de La Era del Buen Vivir.

On en parle…

> La Libre Belgique « Des films pour penser autrement le monde : la Era del Buen Vivir« – mercredi 16 mars 2011

> Sélection officielle au Festival Alimenterre , 2012 :

« Coup de cœur du comité de sélection, ce film a fait l’unanimité, tant sur le fond que sur la forme. Le point fort de ce film est sans conteste la richesse des thèmes abordés, qui participent à la définition de la problématique de la souveraineté alimentaire. Le message est clair sans être culpabilisateur. Le tout est habilement articulé avec les thèmes relatifs au respect de la diversité culturelle et du droit des peuples à définir, selon un schéma démocratique (accordant une place importante aux femmes), leur modèle de développement humain et durable. Les images sont belles et la vision des mayas change de référentiel. »

> Prix de la biodiversité 2013 au Festival delle Terre (Rome)

Campagne justice climatique du CNCD

Le film La Era del Buen Vivir est un outil de la campagne 2011 du CNCD : Justice Climatique. Il est présenté dans la mallette pédagogique de la campagne, diffusé en 700 exemplaires. En savoir plus

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.