2004 : Marbayassa – Burkina Faso

Au mois d’octobre 2004, Quinoa a accueilli, dans le cadre du FITA (Festival International de Théâtre Action), la compagnie burkinabaise « Marbayassa », lauréate de nombreux prix internationaux.

Au Programme

  • UNE PIECE DE THEATRE | « La Vénus Noire »
  • UNE SOIREE AU CLOS CACAO | Manger, Boire, Ecouter, Regarder
  • UNE SOIREE CONTES ET LITTERATURE | Dans le cadre de la Fureur de lire

« La Vénus Noire »

Cette pièce a été produite au Théâtre Marni, à la Maison du Peuple de Saint-Gilles, au Centre Culturel de Waterloo, plusieurs lieux et dates dans le cadre du 10e Festival International de Théâtre Action (FITA), au Centre Culturel Rossignol, et à l’ouverture de l’opération 11.11.11 et à l’ULB en partenariat avec Laïcité et Humanisme en Afrique Centrale.

« La Vénus Noire », adaptation de L’énigme de La Vénus Hottentote de Gérard Badou… Une création contemporaine de théâtre action réalisée par La Compagnie Marbayassa.
Un spectacle à la fois poétique, dur et sensible.

Sarah Baartman, une jeune Africaine hottentote aux formes hallucinantes, est née au Cap en Afrique du Sud en 1789. Arrachée à son pays natal, elle est emmenée à Londres puis à Paris pour être exhibée comme une bête de foire en raison de particularités anatomiques (notamment des fesses extrêmement proéminentes).
Exploitée et prostituée dans des conditions sordides qui donneront lieu à un retentissant procès, elle enflamme le monde scientifique et devient célèbre avant de s’éteindre dans la misère en 1815.
Récupéré par les savants de l’époque, son corps difforme sera moulé et exposé au Muséum de Londres puis au Musée de l’Homme à Paris.
Près de deux siècles après sa mort, un nouveau rebondissement a lieu : des ethnies sud-africaines exigent la restitution de ses restes afin de les inhumer dans son pays d’origine.
Ce qui est devenu une réalité le 9 août 2002. Aujourd’hui, Sarah repose dans la terre de ses ancêtres.

Adaptant l’œuvre historique de Gérard Badou « L’Enigme de la Vénus Hottentote », le metteur en scène Hubert Kagambega a néanmoins pris une certaine distance par rapport au texte original pour écrire une œuvre dramatique qui s’articule autour de différentes questions.

  • Sarah Baartman a-t-elle inconsciemment participé à ce qui lui est arrivé ?
  • Comment accepter autrui sur la base de critères simplement humains ?
  • La richesse est-elle la clef de la liberté ?

Soirée Contes et Littérature

Dans le cadre de la Fureur de Lire…

« Na’Folo » un spectacle de contes qui propose un autre regard sur les concepts de richesse et de pauvreté, par la compagnie Marbayassa.
Les mots pour tout bagages : inspiré de contes burkinabés et d’autres régions du monde, ce spectacle nous offre l’occasion de voyager et de croiser les perspectives à travers l’oralité et l’écrit.

« Trésors cachés de Nebaj, Pénélan, Diho et d’autres lieux » séance de présentation et de dédicace de la monographie publiée par Quinoa.

Soirée au Clos Cacao

« La Vénus Noire » du côté de la Presse

Article Zone02
Reportage Venus Noire – Canal Zoom

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.