Projets internationaux · Infos générales

bndeau pi

Découvrir les luttes féministes au Bénin, rencontrer des militant·e·s des droits des enfants au Népal, monter une pièce de théâtre-action au Burkina, mieux comprendre les défis auxquels font face les communautés rurales au Pérou… Autant de possibilités que recouvre la participation à un projet international !

Le projet international propose à toute personne de s’impliquer bénévolement dans des actions solidaires mises en place par des associations partenaires de Quinoa, en Amérique latine, en Afrique et en Asie. Il comprend bien sûr le séjour sur place, et également une phase préparatoire de plusieurs mois (rencontres, réunions, formations, ateliers), ainsi qu’un moment de débriefing – évaluation – retrouvailles au retour.

Il s’agit d’un projet collectif : les départs se font en groupe de 7 à 12 participant·e·s, encadré·e·s par 2 responsables.

Tous nos projets sont annulés en 2020 > plus d’infos !

« J’ai pu me rendre compte de la richesse du processus, qui ne s’arrête pas aux semaines passés dans le pays du Sud mais qui commence les mois avant et continue les mois après. Maintenant que le projet est terminé, je ne pensais pas avoir autant de questions, de remise en question et de réflexions. Elles sont même plus nombreuses que lors de l’avant projet ! Elles m’amènent à penser mes actions et agir aussi à plus petite échelle, autour de moi, dans ma ville, ma région et aussi dans mon propre pays. »

Voici notre vidéo de présentation !

(réalisée par Marie Brumagne et Bram Van Cauwenberghe de Rocky&Estrella asbl)

Qui-Quand-Quoi ?

  • Pour qui ?

Les projets internationaux sont ouverts à toute personne d’au moins 18 ans, résidant en Belgique. Aucune qualification professionnelle n’est demandée, la participation à ces projets demande de la motivation, de la souplesse et une capacité d’adaptation à un nouvel environnement !

  • Quand ?

Sur place, la plupart des projets internationaux de Quinoa durent un mois et se déroulent en juillet ou en août.

  • Quels types de projets ?

Le contenu des projets varie selon le champ d’activités des partenaires du Sud : participation aux ateliers de formation, travail communautaire, animation d’enfants en situation fragile, reforestation, création d’une pièce de théâtre de sensibilisation, travail agricole, micro-crédit …

Cette année les projets se déroulent : au Pérou (accompagnement des communautés en lutte contre des projets miniers); au Bénin (2 projets : micro-crédit & agriculture durable ;  au Népal (droits de l’enfant) ; aux Philippines (accès à la terre, souveraineté alimentaire)

> Les différents projets en détails <

  • Volontariat vs. Volontourisme

Les ONG de volontariat, comme Quinoa, travaillent avec des associations partenaires locales au Nord et au Sud pour permettre à des volontaires de s’immerger dans leur contexte, découvrir la réalité sur place et mieux comprendre les enjeux locaux. Elles valorisent le lien et l’apport de chaque individu au sein de la collectivité. Le volontariat est davantage considéré comme un formidable outil de développement personnel et un vecteur de rencontre interculturelle que comme démarche d’aide. Les projets ne requièrent pas ou peu de compétences professionnelles, puisque le but n’est pas d’aller apporter son ‘expertise’ !

Le « volontourisme » ou « tourisme humanitaire » est une offre de voyage développée par des entreprises privées. Elles organisent des séjours disant aller « aider » des populations fragilisées sans avoir l’expertise du secteur de la Coopération au Développement. Ces entreprises se servent du volontariat, activité non lucrative par essence, pour réaliser des profits. Elles demandent en effet une participation financière très élevée. Les projets proposés renforcent souvent la vision paternaliste des rapports humains selon laquelle les jeunes des pays européens peuvent « sauver les pauvres du Sud »….

Comment déceler les dérives du volontourisme et éviter les organismes effectuant une marchandisation du volontariat ? Lisez la brochure complète du SCI !

413x274

Les étapes du projet international

Outre l‘immersion d’un mois en juillet/août, le projet international comprend différentes phases de préparation, rencontre & débriefing en Belgique. Le-la volontaire s’engage à y prendre complètement part :

  • 1 Initiation aux relations Nord-Sud et à l’interculturel. 1 week-end obligatoire et résidentiel (du vendredi soir au dimanche après-midi), à choisir entre trois dates  :
    -en mars; en avril ; en juin
  • 1 mini-projet d’immersion dans une ferme alternative partenaire de Quinoa, obligatoire et résidentiel. Dates à définir entre les membres du groupe !
  • Des réunions de groupe sont organisées selon les disponibilités de chacun.e. L’occasion d’aborder des thématiques liées au contexte local et/ou liées aux activités du partenaire et surtout faire connaissance avec les autres participant.es ! 1 à 2 fois par mois
  • Au retour d’immersion, un week-end « Alternatives » avec l’ensemble volontaires des projets internationaux confondus, lui aussi obligatoire, est organisé in septembre.

    « Cela m’a permis de développer davantage ma prise de conscience et mon impact en tant que citoyenne du monde. »

    « Je me sens beaucoup plus engagée et motivée à le rester. Tout doucement, je sens que je participe beaucoup plus à des actions, que je suis une citoyenne plus engagée et intéressée sur l’état du monde. »

14658688030_a8bba58443_o

Népal

Financement des projets

Si les projets sont de petite envergure par rapport à d’autres projets de coopération au développement, il est nécessaire de posséder un minimum de fonds pour les réaliser. Pour ce faire, les groupes organisent des activités de récolte de fonds avant le départ, qui resserrent les liens entre les volontaires et créent une riche dynamique.

A titre personnel, le-la participant-e paie son transport jusqu’au lieu du projet ; les frais administratifs (passeport, visa, etc.) ; les vaccins éventuels ; une inscription à Quinoa (210 euros) ainsi que la nourriture et les transports locaux (+-350-550 euros pour le mois sur place).

>Les aspects financiers en détails<

Benin

Bénin

Encadrement

Avant et après le départ

  • L’équipe des permanent-es assure les formations des participant-es et des responsables, et proposent un appui technique et logistique aux groupes.
  • Les responsables de groupes sont le relais entre Quinoa et les participant·e·s ; ils assurent la préparation du projet avec leur groupe (animation des réunions de groupes, organisation d’ateliers thématiques, coordination de la récolte de fonds…)

Pendant le projet

  • Les responsables sont présent·e·s pendant toute la durée du projet. Ils-elles ont une bonne connaissance de la langue, du pays ou de la sous-région d’une part, et ont de l’expérience en gestion de groupes d’autre part. Sur place, ils-elles représentent Quinoa auprès du partenaire local et/ou des communautés locales.
  • L’ONG ou l’association partenaire est l’intermédiaire indispensable entre la communauté locale, initiatrice du projet, et l’équipe de Quinoa. Les partenaires veillent notamment à la bonne préparation du projet, à l’accueil des volontaires, au bon déroulement et au suivi des projets. Ceux-ci, quoique ponctuels, s’intègrent dans une action de développement à long terme menée par les partenaires et prennent ainsi tout leur sens.
  • L’équipe de Quinoa assure une permanence en Belgique et la coordination générale de tous les projets

    Burkina

    Burkina

« Un processus, qui permet de comprendre, d’intégrer les notions vues mais aussi d’apprendre à créer du lien , à trouver sa place dans le groupe et avancer pas à pas dans le projet. Les formatrices-teurs sont disponibles, à l’écoute et super pédagogues. Le contenu des formations, les outils utilisés sont de véritables trésors qui poussent à la réflexion, à la créativité et l’envie d’aller plus loin. »

Comment s’inscrire?

  • Les inscriptions sont possibles à partir de novembre et jusqu’au 1e mai (pas de projets en 2020!) Attention, les groupes sont de petite taille (6 à 12 personnes !) donc ils se remplissent parfois très vite ! > S’inscrire !
  • On en parle : « Le voyage comme outil pour le changement social » dans le trimestriel Terre (été 2011). à lire ici !
  • Acodev a récemment publié une brochure reprenant les différentes possibilités de projets internationaux : ACODEV immersion
equateur

Equateur

 

Assurance

L’asbl Quinoa contracte pour tous ses volontaires/participant·e·s une assurance « responsabilité civile exploitation et professionnelle »

Quinoa se dégage expressément de toute responsabilité pour tout dommage volontaire que des volontaires/participant·e·s se causeraient les un·e·s aux autres ou qu’ils-elles causeraient à des tiers.

Leave a Reply