éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire – ECMS

L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est considérée par certains aux frontières de l’éducation permanente, de l’éducation populaire et de l’éducation interculturelle. Il existe autant de définitions de l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire qu’il y a de visions des deux notions complexes d’éducation et de citoyenneté ! En savoir plus ?…

Définition et finalités

L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est avant tout un processus éducatif qui vise à proposer une analyse et une réflexion critique sur les mécanismes qui régissent les relations Nord-Sud. Au-delà de ses missions de sensibilisation et d’information, l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire entend encourager tout un chacun à changer de valeurs et de comportements, à réfléchir aux conséquences des actes que chacun pose quotidiennement, afin de parvenir à une juste distribution du pouvoir et des ressources à travers le monde.

Origines et sources d’inspiration

L’éducation populaire

Née dans les années 60 en Amérique latine sur l’initiative notamment du Brésilien Paolo Freire, l’éducation populaire propose un modèle éducatif alternatif à l’éducation formelle. Selon le célèbre pédagogue, l’objectif principal de l’éducation est la ’prise de consience par l’individu de la réalité et de sa capacité à exercer sa propre volonté sur celle-ci, pour la modifier, l’adapter, l’améliorer’. Prendre en considération les besoins des groupes marginalisés, analphabètes ou pauvres comme point de départ de leur apprentissage. C’est la ’pédagogie comme pratique de la liberté’.

L’éducation permanente

L’éducation permanente a pour but de donner les moyens et les outils à tout un chacun de se placer comme acteur central dans la gestion du projet de sa société et d’en comprendre les mécanismes.

L’éducation à l’interculturalité

Face aux visions occidentalocentrée, l’éducation à l’interculturalité suppose un dialogue basé sur le respect et l’égalité entre les peuples, en toute dignité. Il s’agit de considérer toute culture comme légitime et égale à n’importe quelle autre. Cette thèse va à l’encontre de celle défendue notamment par Samuel Huntington, dans son célèbre et très controversé ’Clash des civilisations’…D’après Polygone

Public

Contrairement à de nombreux domaines de la coopération qui ont pour public les populations défavorisées des pays du ’Sud’, l’éducation au développement vise en priorité les populations du Nord dans une perspective de réflexion sur le modèle de société occidental. Selon l’ONG Iteco, l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire serait ’une autre façon de coopérer’…

Référentiel sur l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire

Acodev, la Fédération des associations de coopération au développement qui compte 90 ONG membres dont Quinoa, a publié un document de référence sur l’éducation au développement, à partir du travail collectif mené au sein du Groupe Sectoriel d’Education au Développement. Cliquez ici pour le télécharger.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.