Le Tribunal de l’Abominable Courgette Masquée

Depuis plus de 50 ans, les grandes institutions internationales telles que l’Organisation Mondiale du Commerce, la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International ou l’Union Européenne misent sur une agriculture industrielle, intensive, chimique et d’exportation en vue de nourrir la planète. Ces instances prônent également la libéralisation du commerce des produits agricoles, ce qui entraîne un alignement des prix mondiaux sur le prix le plus compétitif (prix le plus bas du marché), ne permettant plus aux “petits“ producteurs de s’en sortir.

Aujourd’hui, 1 individu sur 7 (environ un milliard de personnes), souffre de la faim et un autre milliard souffre de malnutrition. La situation force à admettre que l’agriculture industrielle, soumise aux règles du libre-échange, n’a pu tenir ses promesses. Situation d’autant plus intolérable que, selon la FAO, on pourrait nourrir près du double de la population mondiale avec la production alimentaire actuelle.

Par ailleurs, il n’y a pas que notre droit à l’alimentation qui se joue dans les politiques agricoles. De nombreux droits sociaux sont aussi violés à force de laisser les mains libres à l’agro-business. En outre, l’agriculture industrielle, dépendant des énergies fossiles et nécessitant de grandes quantités de terre, d’eau et d’intrants chimiques est vouée à l’impasse, limites de notre planète obligent. Biodiversité, climat, empreinte écologique… tous les marqueurs environnementaux sont dans le rouge et pourtant, les pouvoirs publics et les Institutions Financières Internationales ne semblent pas vouloir changer de cap.

Néanmoins, une autre voie existe. Elle passe par le développement d’une agriculture familiale et de pratiques agroécologiques. D’ailleurs, plus de 50% de la nourriture est déjà produite par ces agriculteurs et ce, sans aucun soutien.

En simulant un procès, cet outil propose, à travers les cas emblématiques de « l’Abominable Courgette Masquée », du « Gang des Viandeux » ou de la « Bande des Modifiés », de mettre en exergue les impasses du modèle agricole dominant et de réfléchir à une autre manière de relever le défi de la faim en insistant sur un nécessaire changement de paradigme.

Cet outil vise également à s’interroger sur la puissance des mots utilisés durant les plaidoiries. Objectivité de la science, maitrise de la technique, foi inconditionnelle en la croissance, le progrès et le développement, confiance dans le marché… autant de mythes fondateurs de notre système actuel, qui semblent naturels mais qui sont pourtant à questionner…

La thématique globale autour des enjeux agricoles étant complexe, 3 plaintes qui abordent différentes sous-thématiques sont proposées: la plainte à l’encontre de l’Abominable Courgette Masquée, celle du Gang des Viandeux et enfin celle de la Bande de Modifiés.

L’Abominable Courgette Masquée:

« Vivez comme vous voulez », des courgettes à bas prix toute l’année ! En observant les étals de supermarchés, on remarque assez vite que nos fruits et légumes proviennent des 4 coins du monde. Avec la libéralisation des marchés agricoles, les aliments voyagent de plus en plus sur de longues distances et les circuits se complexifient. Pas toujours facile de savoir d’où ils viennent exactement et dans quelles conditions ils sont produits. Or, satisfaire cette demande en fruits et légumes hors saison n’est pas sans incidence sur l’environnement ni sur les producteurs, que du contraire !

Pour avoir accès au dossier de l’Abominable Courgette Masquée, cliquez ici!

 

Le Gang des Viandeux:

La viande est tout un symbole dans l’alimentation. Elle représente un met de luxe et de plus en plus de consommateurs désirent en retrouver dans leur assiette de façon régulière. Cependant, satisfaire cette demande n’est pas aisé car les animaux ont besoin de grands espaces de terre pour pâturer mais aussi et surtout pour la production des céréales qu’ils consomment. Par ailleurs, surproduction et surconsommation de viande ont bouleversé le rapport de l’homme à l’animal. Difficile encore de parler d’élevage lorsqu’on observe les conditions dans lesquelles sont traités les animaux. Ils sont devenus une marchandise industrielle comme une autre. Pour augmenter les profits, l’industrie alimentaire a recours à toutes sortes de techniques qui provoquent chroniquement scandales alimentaires et sanitaires. Les hormones et les antibiotiques injectées au bétail se retrouvent dans nos assiettes. De surcroît, la proportion croissante de viande dans l’alimentation provoque obésité et maladies cardio-vasculaires. Côté environnemental, le bétail se retrouve régulièrement pointé du doigt lorsqu’on aborde les causes du réchauffement climatique et de la dégrgation des eaux, des sols et des forêts.

Pour avoir accès au dossier du Gang des Viandeux, cliquez ici!

La Bande des Modifiés:

Paradoxalement, les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont source d’inquiétude pour les uns et source d’espoir pour les autres. Les consommateurs européens les soupçonnent d’être nocifs pour la santé, que ce soit via leur consommation directe ou indirecte. Ils n’en veulent ni dans les champs ni dans leur assiette tandis que dans d’autres parties du monde, la culture d’OGM s’est banalisée. Alors que nourrir l’humanité reste un défi, les partisans des OGM arguent que ceux-ci sont la solution d’avenir (d’ailleurs, « on n’arrête pas le progrès »). En face, nombre de mouvements paysans dénoncent une supercherie. Les OGM ne permettraient pas de produire davantage, il s’agirait d’un prétexte développé par quelques multinationales en vue de faire du profit. Par ailleurs, les OGM ne se limitent pas aux enjeux de l’alimentation. Ils touchent aussi les problématiques des agrocarburants, du brevetage du vivant et de nos rapports à la terre et à la technique.

Pour avoir accès au dossier de la Bande des Modifiés, cliquez ici!


L’animation en pratique
:


TOUTES LES CONSIGNES DE L’ANIMATION ici!

Portfolio:

Vous trouverez toutes les images en haute définition ici!

Vous pouvez vous procurer la farde du Tribunal de l’Abominable Courgette Masquée chez Quinoa au prix coûtant de 5€. Contactez-nous !

On en parle :

sur Startingblock.org

Leave a Reply