L’animation en pratique

Mise en situation:

Un collectif international de citoyens a déposé une plainte pour atteintes aux droits à l’alimentation, à l’environnement et au développement. Ses avocats ont porté le dossier devant le Tribunal Planétaire, compétent pour juger les crimes contre la survie des peuples de la terre. Dans le box des accusés, l’Abominable Courgette Masquée (ACM), le Gang des Viandeux et la Bande des Modifiés incarnent tout un modèle agricole orienté vers les cultures intensives d’exportation.

La plainte a été considérée comme recevable. Bien évidemment, l’ACM a engagé la meilleure équipe d’avocats du moment. Un groupe de jurés a également été sélectionné et la cour a été désignée.

Déroulé de l’animation:

Dans un premier temps, il est conseillé de lire ensemble l’article d’introduction « Vers un nouvel équilibre alimentaire » de Daniel Cauchy afin de planter le décor de l’animation. Ensuite, un animateur lit à haute voix la plainte choisie.

Le groupe est divisé en trois : les jurés, la partie civile et la défense.

Chaque groupe reçoit une fiche d’accompagnement reprenant le contexte et les consignes ainsi qu’une série de documents. Les jurés reçoivent toute la documentation tandis que la partie civile et la défense reçoivent soit l’entièreté, soit la partie les concernant (« à charge » ou « à décharge »).

La première option est plus complexe mais aussi plus riche même si elle nécessite davantage de temps.

– Les avocats de chaque partie construisent leur dossier et préparent les arguments de leur plaidoirie;
– Les jurés se documentent, préparent des questions tant pour la défense que pour la partie civile.

La thématique globale autour des enjeux agricoles étant complexe, 3 plaintes qui abordent différentes sous-thématiques sont proposées.
Le procès se construit autour du choix d’une seule plainte. Vous pouvez trouver la plainte à l’encontre de l’Abominable Courgette Masquée, celle du Gang des Viandeux et enfin celle de la Bande de Modifiés.

Consignes pour la préparation du procès:

Pour construire leur argumentaire, les avocats recevront des documents à charge et à décharge. Ceux-ci constituent une base suffisante et permettent de resserrer le débat autour de quelques arguments. Il est néanmoins possible d’augmenter ce dossier par un travail de recherche fait par les participant-e-s en amont de l‘animation (ce qui est une très bonne option pour assurer une meilleure appropriation des contenus).

Il est demandé à chaque groupe d’organiser son positionnement et son argumentation sur des « faits » et données issus des documents dont ils disposent, mais aussi sur les liens qu’ils peuvent faire avec l’actualité. Chaque groupe sera également invité à appeler des « témoins » ou des experts à la barre (et donc à jouer ces rôles). Ces derniers seront amenés à répondre aux questions des avocats de la partie adverse et à celles des jurés, le cas échéant.

Les groupes doivent disposer de MINIMUM 1 heure pour préparer la séance du tribunal!

La séance du tribunal (min. 1 heure):

– Elle commencera par la lecture de l’acte d’accusation et la présentation des témoins de la part de la partie civile (15’), avec questions de la défense (5’) et des jurés (5’);
– Elle continuera avec la défense et ses témoins (15’), les questions de la partie civile (5’) et des jurés (5’);
– Enfin, les jurés se retireront pour délibérer et préparer leur verdict.

Le verdict et le débat (min. 1 heure):

A l’issue des plaidoiries, les jurés font la synthèse des grandes idées et arguments avancés. Ils concentrent aussi et surtout leur analyse autour de différents axes : le projet de société proposé par chaque partie, le système de valeurs (progrès, travail, équité, développement, solidarité…) et les logiques sous-jacentes… Ces questions permettront de lancer le débat entre le participant-e-s.

Retour à la page Le Tribunal de l’Abominable Courgette Masquée.

Leave a Reply